É.-U.:DES TARIFS SUR L'ACIER ET L'ALUMINIUM EXPéDIéS DU MEXIQUE ET FABRIQUéS AILLEURS

L'administration Biden impose des droits de douane sur l'acier et l'aluminium expédiés du Mexique et fabriqués ailleurs, dans le but d'empêcher la Chine d'éviter les taxes à l'importation en acheminant les marchandises par l'entremise de l'un des partenaires commerciaux les plus proches des États-Unis.

Lael Brainard, directrice du Conseil économique national de la Maison-Blanche, a déclaré que les droits de douane annoncés mercredi seraient imposés dans le cadre d'un accord avec le Mexique en vertu de l'article 232 du Trade Expansion Act, qui s'applique aux importations susceptibles de menacer la sécurité nationale des États-Unis.

Il y aura un droit de douane de 25 % sur l'acier non fondu ou coulé au Mexique et un droit de 10 % sur l'aluminium.

Les nouvelles taxes sur l’acier visent à lutter contre l’évasion douanière de la Chine, principal producteur de plus de la moitié de la production mondiale d’acier. Les taxes sur l’aluminium toucheraient également les productions établies en Chine, au Bélarus, en Iran et en Russie.

Cette décision constitue également un coup politique évident contre le républicain Donald Trump, le prédécesseur du président Joe Biden et son probable adversaire lors des élections de novembre. Mme Brainard a noté que M. Trump aurait pu prendre des mesures semblables, mais qu'il ne l’avait pas fait.

«Le président prend des mesures pour combler les lacunes laissées par son prédécesseur qui permettaient à la Chine de contourner les règles commerciales», a-t-elle déclaré.

L’impact financier des droits de douane est probablement modeste, compte tenu des volumes d’acier et d’aluminium acheminés de cette façon.

Les responsables de l’administration ont déclaré que les États-Unis avaient importé l’année dernière 3,8 millions de tonnes d’acier du Mexique, dont 13 % avaient été coulés ou fondus à l’extérieur de ce pays. De plus, les États-Unis ont importé 105 000 tonnes d’aluminium du Mexique et seulement 6 % ont été fondus ou coulés en dehors de ce pays.

Pourtant, la question pourrait être politiquement pertinente. Le sénateur Sherrod Brown, démocrate de l'Ohio, a appelé à l'arrêt des importations d'acier mexicain, affirmant qu'une «poussée» en provenance de ce pays constitue une menace pour les métallurgistes américains et un moyen d'échapper aux droits de douane.

M. Brown cherche à être réélu contre le républicain Bernie Moreno, un riche homme d'affaires de Cleveland. L’Ohio était autrefois un baromètre politique, mais l'État a voté pour Donald Trump lors des deux élections présidentielles précédentes.

L'entrée en vigueur des nouveaux tarifs commence mercredi avec l'annonce.

Josh Boak, The Associated Press

2024-07-10T13:44:10Z dg43tfdfdgfd