L'INDICE COMPOSITE S&P/TSX A CLôTURé EN BAISSE MARDI, WALL STREET éTAIT MITIGéE

TORONTO — Le principal indice boursier canadien a baissé mardi, plombé par les pertes dans les secteurs industriels et de l'énergie, tandis que Wall Street a fermé en ordre dispersé.

Les marchés digéraient le témoignage devant le Congrès du président de la Réserve fédérale des États-Unis (Fed), Jerome Powell, qui a déclaré mardi que la banque centrale avait fait des «progrès considérables» dans sa lutte contre l’inflation.

Dans son témoignage, M. Powell a affirmé que l’inflation s’était considérablement atténuée et qu’une réduction «trop tard ou trop faible» du taux directeur «pourrait affaiblir indûment l’activité économique et l’emploi».

L'indice composite S&P/TSX a perdu 83,63 points à 22 042,50.

À New York, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a baissé de 52,82 points à 39 291,97. L'indice S&P 500 a augmenté de 4,13 points à 5576,98, tandis que l'indice composite Nasdaq a haussé de 25,55 points à 18 429,29.

Mike Archibald, vice-président et gestionnaire de portefeuille chez Placements AGF, a affirmé qu'il considérait le témoignage de M. Powell comme accommodant, alors que les investisseurs continuent de s'attendre à des réductions du taux directeur dès septembre.

«Même si le marché espérait que ce serait accommodant, cela correspond peut-être en quelque sorte à son sentiment», a-t-il ajouté.

Jerome Powell a continué de souligner que la Fed a besoin de plus de données montrant que l'inflation est sur la bonne voie avant de pouvoir commencer à réduire le taux.

«Je pense qu'il a fait du bon travail en essayant de ne pas se coincer dans un moment précis, en ce qui concerne la poursuite de la baisse du taux», a dit M. Archibald.

Selon la société de données financières CME Group, les marchés évaluent actuellement à 70 % la probabilité d'une baisse en septembre.

Mercredi, M. Powell témoignera devant le comité des services financiers de la Chambre.

Plus tard cette semaine, les investisseurs recevront de nouvelles données sur l'inflation de la consommation et de gros, a noté M. Archibald, et ce sera le coup d'envoi de la saison des résultats avec les rapports de certaines des principales banques américaines.

«C'est une journée assez calme en dehors du témoignage de M. Powell», a-t-il dit.

«Je pense que le marché se positionne vraiment pour jeudi lorsque vous recevrez les données sur l'IPC (Indice des prix à la consommation).»

Aux États-Unis, le marché bancaire a contribué à contrebalancer la faiblesse des sociétés technologiques.

Les marchés sont restés relativement stables, avec une certaine rotation vers les secteurs qui ont été relativement à la traîne cette année, a indiqué M. Archibald.

«Les secteurs financiers, en particulier au Canada et aux États-Unis, surperforment aujourd’hui, c’est donc certainement un point positif.»

Le dollar canadien s'échangeait à 73,32 cents US, comparativement à 73,35 cents US lundi.

Le baril de pétrole brut a baissé de 92 cents US à 81,41 $ US et le gaz naturel a diminué de deux cents US à 2,34 $ US le million de BTU.

L'or a haussé de 4,40 $ US à 2367,90 $ US l'once et le cuivre était en baisse de quatre cents US à 4,58 $ US la livre.

La Presse Canadienne

2024-07-09T11:54:57Z dg43tfdfdgfd