L'INDICE COMPOSITE S&P/TSX EST EN HAUSSE LUNDI, WALL STREET FERME EN ORDRE DISPERSé

TORONTO — Le principal indice boursier canadien, le S&P/TSX, a fermé en hausse lundi, aidé par la vigueur des titres financiers, alors que Wall Street a clôturé en ordre dispersé.

Le S&P/TSX a gagné 67,10 points à 22 126,13.

À New York, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a baissé de 31,08 points à 39 444,79. L'indice S&P 500 a haussé de 5,66 points à 5572,85, tandis que l'indice composite Nasdaq a grimpé de 50,98 points à 18 403,74.

Les marchés sont restés relativement calmes dans un contexte de consolidation après la publication du plus récent rapport sur l'emploi aux États-Unis la semaine dernière, a déclaré John Zechner, président et principal gestionnaire d'actions chez J. Zechner Associates.

Les actions américaines ont atteint de nouveaux records vendredi après que le dernier rapport sur l'emploi a été moins bon que prévu, suscitant l'espoir d'une baisse des taux d'intérêt.

«Tout le monde attend avec impatience cette semaine», a dit M. Zechner.

Le président de la Réserve fédérale des États-Unis (Fed), Jerome Powell, s'exprimera lors de son discours au Congrès mardi et mercredi. Les investisseurs essaieront de trouver des indices dans ses commentaires pour découvrir toute nouvelle information sur le moment où la banque centrale pourrait commencer à réduire les taux, a affirmé M. Zechner.

«Je pense que septembre semble maintenant être de plus en plus à l'ordre du jour, tant au Canada qu'aux États-Unis», a-t-il lancé.

Cependant, le rapport sur l'emploi de la semaine dernière au nord de la frontière est faible, ce qui rend le mois de juillet plus probable comme moment où la Banque du Canada abaisserait son taux directeur, a-t-il ajouté, même si elle se méfie d'agir trop rapidement.

Les investisseurs s’intéresseront aussi cette semaine aux nouvelles données sur l’inflation aux États-Unis. La mesure de base de l’inflation devrait être stable, a affirmé M. Zechner – toute mesure inférieure sera considérée comme un signe positif pour les observateurs du marché qui espèrent une baisse prochaine. Il a ajouté qu’il ne pensait pas qu'une hausse surprise soit probable cette semaine.

La Fed cherche toujours des preuves plus concrètes que l'inflation se dirige vers son objectif de 2 %, a expliqué M. Zechner.

«Passer de neuf à trois et demi [pour cent], c’est plutôt bien. Mais ils semblent désormais bloqués dans cette fourchette».

«Il ne fait aucun doute que la prochaine évolution des taux d’intérêt sera une baisse. La question est quand, et je ne pense pas en juillet», a-t-il soutenu.

Vers la fin de la semaine, la saison des résultats démarrera avec plusieurs grandes banques aux États-Unis. Mais les marchés s’attendront à ce que les grandes entreprises technologiques annoncent les leurs plus tard dans la saison des résultats, a déclaré M. Zechner: «C’est là où tous les enjeux sont en ce moment.»

Le dollar canadien s'échangeait à 73,35 cents US, comme vendredi.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole a baissé de 83 cents US à 82,33 $ US le baril et le gaz naturel a augmenté de cinq cents US à 2,37 $ US le million de BTU.

Le contrat de l'or a chuté de 34,20 $ US à 2363,50 $ US l'once et celui du cuivre a perdu un cent US à 4,62 $ US la livre.

La Presse Canadienne

2024-07-08T11:51:00Z dg43tfdfdgfd