LA SCIERIE D’ARBEC à L’ASCENSION FERMéE POUR QUATRE SEMAINES SUPPLéMENTAIRES

La fermeture temporaire de l'usine Arbec Bois d'oeuvre de l'Ascension, qui a débutée le 14 juin dernier, est prolongée pour une période d'au moins quatre semaines supplémentaires.

C'est ce que le Groupe Rémabec, qui possède les installations, a annoncé lundi par voie de communiqué. Environ 180 travailleurs sont touchés par cette décision.

L’entreprise avait évoqué le coût élevé de la fibre et les tarifs sur les exportations canadiennes de bois d'œuvre aux États-Unis pour expliquer sa décision en juin.

Le maire de la municipalité de L'Ascension, Louis Ouellet, reconnaît que la fermeture a des conséquences économiques importantes pour la région.

« C'est mauvais pour la municipalité et pour tout le reste de la région. C'est un coût qui est difficile à assumer. Maintenant, on peut comprendre la situation du côté d'Arbec. Quand tu n'as pas de rentabilité, le mieux à faire, c'est de calmer les pertes », soutient celui qui est également préfet de la MRC de Lac-Saint-Jean-Est.

Lorsqu'elle a suspendu les opérations dans la scierie en juin, la direction de Rémabec avait souligné qu'elle souhaitait profiter de la fermeture de l'usine pour discuter de moyens d'améliorer la rentabilité de ses installations avec le gouvernement provincial.

En plus de l'usine de Dolbeau d'Arbec, le Groupe Rémabec possède aussi 50 % de l'usine de sciage Produits forestiers Petit Paris (PFPP) de Saint-Ludger-de-Milot. En avril, Arbec a reçu un prêt de 35 millions $ de Québec.

2024-07-08T22:08:02Z dg43tfdfdgfd