L'INDICE COMPOSITE S&P/TSX FERME EN HAUSSE DE PLUS DE 300 POINTS

TORONTO — Le principal indice boursier canadien a grimpé de 1,4 % mercredi, aidé par la vigueur des secteurs industriels, des services publics et de l'énergie, alors que Wall Street clôture sur des chiffres records.

L'indice composite S&P/TSX a augmenté de 307,73 points à 22 350,23.

À New York, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a grimpé de 429,39 points à 39 721,36. L'indice S&P 500 a augmenté de 56,93 points à 5633,91, tandis que l'indice composite Nasdaq a haussé de 218,16 points à 18 647,45.

Le S&P 500 et le Nasdaq ont tous deux atteint de nouveaux records mercredi. Les marchés américains ont été tirés à la hausse par les titres du secteur de la technologie, avec Nvidia en hausse de 2,7 %, Apple en progression de 1,9 % et Microsoft en hausse de 1,5 %.

«Les entreprises du secteur des semi-conducteurs sont encore un point fort. Et bien sûr, les entreprises de ce secteur continuent d’attirer l’attention, à la lumière de la construction continue de centres de données liés à l’intelligence artificielle (IA)», a affirmé Kathrin Forrest, spécialiste des investissements en actions chez Capital Group.

Cet intérêt a été réaffirmé mercredi par Taiwan Semiconductor, a-t-elle dit.

La société, qui fabrique des puces pour Nvidia et d'autres meneurs dans le domaine de l'IA, a déclaré que son chiffre d'affaires avait augmenté de près de 33 % en juin par rapport à l'année précédente. Les actions de TSMC ont augmenté de 3,5 % au Nasdaq mercredi.

Apple a également augmenté, soutenu par des rapports faisant état d'une forte croissance des expéditions d'ordinateurs par rapport au même moment l'année dernière, a déclaré Mme Forrest.

Le grand événement de la journée a été le deuxième jour du témoignage du président de la Réserve fédérale des États-Unis (Fed), Jerome Powell, au Capitole.

M. Powell a largement fait écho à ses commentaires de la veille, affirmant que la Fed était prudente quant aux risques de baisser son taux directeur trop tôt ou trop tard.

Il a déclaré qu’il «n’envoyait aucun signal» quant au moment où des réductions pourraient avoir lieu.

Les attentes d’une première baisse du taux directeur en septembre sont restées largement inchangées par les témoignages de Jerome Powell cette semaine, a assuré Mme Forrest.

Les marchés continuent d'évaluer à 70 % la probabilité d'une baisse en septembre, selon les données du groupe CME.

De nouveaux rapports sur l’inflation aux États-Unis seront publiés cette semaine.

«Chaque point de données sera surveillé de très près», a indiqué Mme Forrest.

Cependant, il faudra plus d’un rapport pour modifier de manière significative la trajectoire de la Fed, a-t-elle déclaré.

«Ils ne se concentrent pas sur un point de données en particulier, mais sur les données dans leur totalité.»

Le dollar canadien s'échangeait à 73,42 cents US contre 73,32 cents US mardi.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole a augmenté de 69 cents US à 82,10 $ US le baril et le gaz naturel a diminué de deux cents US à 2,33 $ US le million de BTU.

Le contrat de l'or a bondi de 11,80 $ US à 2379,70 $ US l'once et celui du cuivre a haussé de trois cents US à 4,61 $ US la livre.

— Avec des dossiers d'Associated Press

La Presse Canadienne

2024-07-10T11:58:52Z dg43tfdfdgfd