PYLôNE EFFONDRé SUR LA RIVE-SUD: LES DEUX CONDUCTEURS IMPLIQUéS ONT éTé ARRêTéS

LONGUEUIL, Que. — Les deux conducteurs qui ont été impliqués dans l'accident de la route survenu samedi soir sur la Rive-Sud de Montréal, lors duquel l'effondrement d'un pylône électrique a privé 88 000 clients d'Hydro-Québec de l'accès au courant, ont été arrêtés.

Tard dimanche soir, le Service de police de l'agglomération de Longueuil (SPAL) a confirmé que le chauffeur de l'autobus de l'Association des pompiers auxiliaires de la Montérégie (APAM) et la conductrice de la voiture impliquée dans l'accident ont été mis en état d'arrestation.

Le chauffeur de l'autobus de l'APAM, un homme dans la soixantaine, fait face à des accusations de conduite dangereuse causant des lésions.

De son côté, la conductrice qui était au volant de la voiture est accusée de conduite en état d'ébriété. Son âge n'avait pas été rendu public tôt lundi matin.

Les policiers du SPAL poursuivront leur enquête au courant de la journée de lundi afin de préciser le fil des événements.

Pour l'heure, les seuls détails connus sont que vers 21 h 45 samedi, l’autobus de l’APAM aurait effectué une sortie de route et serait entré en contact avec le pylône électrique, le faisant chuter. L'accident s'est produit à l'intersection du chemin de Chambly et du viaduc menant à l'autoroute 30.

«Maintenant, pour ce qui est des autres détails, l'enquête poursuit son cours et nous déterminerons éventuellement la chronologie des événements à partir des témoignages et des preuves recueillis», a indiqué l'agent Ghyslain Vallières, qui est porte-parole pour le SPAL.

Trois personnes ont été blessées lors de cet accident, à savoir deux personnes à bord de l'autobus et une qui se trouvait dans la voiture.

Au plus fort de l'événement, 88 000 clients d'Hydro-Québec ont été privés de courant en raison de l'effondrement du pylône. Lundi matin, l'électricité était de retour pour tous les foyers affectés par cette panne.

La situation a toutefois causé de nombreux désagréments dimanche. Le SPAL avait notamment dû demander aux personnes touchées par les pannes de cesser d'appeler le 911 pour avoir des informations sur le rétablissement du courant.

Le pylône effondré devra être complètement reconstruit, mais cela n'aura pas d'impact sur le service, a assuré Hydro-Québec, qui a tout de même qualifié cette situation d'événement de «nature exceptionnelle».

Dans un communiqué, l’APAM a confirmé qu'un de ses véhicules a été impliqué dans l'événement, mais n'a pas voulu en dire plus en raison de l'enquête policière en cours, à laquelle elle affirme collaborer pleinement.

«L'APAM est sincèrement désolée des inconvénients survenus à la suite de cet accident et nos pensées accompagnent les personnes impliquées afin de leur souhaiter un rétablissement rapide», a écrit l'association.

La Presse Canadienne

2024-07-08T09:35:36Z dg43tfdfdgfd