UN AUTOBUS A PERCUTé UNE VOITURE ET UN PYLôNE SUR LA RIVE-SUD DE MONTRéAL

Un accident de la route survenu samedi soir sur la Rive-Sud de Montréal a fait trois blessés et a provoqué des pannes d'électricité qui ont d'abord affecté quelque 88 000 clients d'Hydro-Québec.

L'accident est survenu vers 21 h 45 samedi, à l'intersection du chemin de Chambly et du viaduc menant à l'autoroute 30.

Le Service de police de l'agglomération de Longueuil a rapporté qu'un autobus de l'Association des pompiers auxiliaires de la Montérégie aurait effectué une sortie de route avant de percuter un véhicule et de terminer sa course dans un pylône électrique. Deux personnes à bord de l'autobus et une autre qui se trouvait dans la voiture ont été blessées.

L'impact de la collision a causé l’affaissement de la structure électrique, entraînant une panne de courant. Environ 15 000 clients ont retrouvé le service pendant la nuit. Vers 11 h dimanche, Hydro-Québec indiquait que cette panne d'électricité affectait 68 943 clients. Le fournisseur d'électricité avait affirmé que tout était mis en œuvre pour que le service soit rétabli d'ici 17 h.

Vers 20 h, seuls 132 clients étaient toujours privés d'électricité en Montérégie.

«C'est vraiment une situation exceptionnelle, c'est le genre de choses qu'on ne voit pratiquement jamais», a précisé Jonathan Côté, porte-parole d'Hydro-Québec. «En plus le pylône, à l'endroit où il est situé, il y a des garde-fous sur le côté de la route et c'est un endroit où on circule pas nécessairement à très grande vitesse parce qu'on est juste après une lumière».

M. Côté explique que les équipes de monteurs de lignes à haute tension ont travaillé sur le terrain tout l'avant-midi dimanche afin d'isoler la section du pylône pour être en mesure de réalimenter la ligne par les deux autres extrémités.

Hydro-Québec affirme que le pylône endommagé devra être complètement reconstruit, ce qui nécessitera plusieurs jours de travail. Jonathan Côté ajoute que cette reconstruction n'aura pas d'impact sur le réseau.

Le porte-parole mentionne qu'il n'est pas rare que des collisions avec des structures hydroélectriques surviennent, mais que ces accidents ne mènent généralement pas à l'effondrement de celles-ci. «Il a vraiment fallu que toutes les circonstances convergent», indique-t-il.

Le chemin de Chambly est fermé dans les deux directions jusqu'à nouvel ordre, notamment pour permettre aux enquêteurs en reconstitution d'analyser la scène.

La route 112 a été fermée dans les deux directions pour des enjeux de sécurité hydroélectrique à la hauteur du secteur de la rue Patenaude, mais a été rouverte depuis.

La Presse Canadienne

2024-07-07T11:47:05Z dg43tfdfdgfd