L'EUROPE VUE HéSITANTE, POWELL EN LIGNE DE MIRE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes sont attendues sans direction marquée mardi avant l'audition après la clôture du président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, par la Commission bancaire de la Chambre des représentants. Les contrats à terme suggèrent une ouverture sans direction pour le CAC 40 parisien, contre une hausse de 0,1% pour le FTSE à Londres, un déclin de 0,23% pour le Dax à

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes sont attendues sans direction marquée mardi avant l'audition après la clôture du président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, par la Commission bancaire de la Chambre des représentants.

Les contrats à terme suggèrent une ouverture sans direction pour le CAC 40 parisien, contre une hausse de 0,1% pour le FTSE à Londres, un déclin de 0,23% pour le Dax à Francfort et de 0,2% pour l'EuroStoxx 50.

Aucun indicateur majeur n'est attendu mardi, mais les investisseurs seront attentifs aux déclarations de Jerome Powell à la Chambre des représentants, à partir de 13h15 GMT.

Le président de la banque centrale américaine devra justifier de sa politique monétaire devant les élus américains, en pleine période électorale. Une partie des Démocrates est critique de l'action de la Fed, les taux élevés pesant sur les Américains les plus pauvres, mais le camp Républicain s'oppose à des baisses de taux alors que l'inflation demeure élevée.

"Les marchés s'attendent à ce que les récentes données soient suffisantes pour que Jerome Powell ouvre la porte à une baisse de taux au mois de septembre, la première de ce cycle et initialement attendue en janvier", rappellent les stratégistes de Rabobank.

Deux membres du Comité de politique monétaire de la Fed, William Barr et Michelle Bowman, s'exprimeront également mardi.

La publication de l'inflation CPI pour juin, jeudi, et le début de la saison des résultats outre-Atlantique animeront par ailleurs les marchés cette semaine.

À WALL STREET

La Bourse de New York a fini en ordre dispersé lundi, la prudence dominant chez les investisseurs avant une semaine marquée par la publication des chiffres de l'inflation américaine CPI et les auditions du président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, devant les commissions bancaires du Sénat et de la Chambre des représentants.

Le S&P 500 et le Nasdaq ont néanmoins signé de nouveaux records, portés par le secteur des semi-conducteurs.

L'indice Dow Jones a cédé 0,1%, ou 31,08 points, à 39.344,79 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, a pris 5,66 points, soit 0,1% à 5.572,85 points. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 50,979 points, soit 0,3% à 18.403,738 points.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo a atteint un record mardi, soutenue par les valeurs liées aux semi-conducteurs qui progressent dans le sillage des groupes américains. L'indice Nikkei a bondi de 2,06% à 41.619,09 points, le Topix, plus large, prend 1,04% à 2.897,41 points.

Le spécialiste de l'équipement de fabrication de semi-conducteurs, Tokyo Electron, a gagné 4,33%, contre 4,26% pour le fabricant de matériel de test de puces Advantest.

Les indices chinois sont en hausse avant l'ouverture du troisième Plenum, durant lequel de nouvelles mesures de soutien pourraient être annoncées. L'indice hongkongais Hang Seng prend 0,26%, le SSE Composite de Shanghai grappille 1,15%, le CSI 300 1,08%.

TAUX

Les rendements américains progressent modérément, les investisseurs se positionnant avant l'audition de Jerome Powell devant la Chambre des représentants.

Le rendement du Treasury à dix ans grignote 1,7 pb à 4,2861%, tandis que le taux à deux ans se hisse de 1,5 pb à 4,6285%.

Le rendement du dix ans allemand est stable à 2,528%, tandis que celui du taux à deux ans se montre inchangé à 2,912%.

CHANGES

Le dollar demeure proche de ses plus bas sur un mois mais le yen demeure sous pression après avoir touché la semaine dernière un plus bas en 38 ans.

En Asie, le yen se replie de 0,06% à 160,9 yens pour un dollar, le dollar australien est inchangé à 0,6739 dollar.

Le dollar est stable face à un panier de devises de référence, tandis que l'euro se maintient à 1,0824 dollar et la livre sterling à 1,2803 dollar.

PÉTROLE

Le brut hésite, l'ouragan Beryl ayant infligé moins de dégâts qu'attendu aux installations pétrolières du golfe du Mexique, tandis que les perspectives d'un cessez-le-feu dans la bande de Gaza fait également pression sur les cours.

Le Brent est stable à 85,83 dollars le baril, le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) demeurant à 82,39 dollars.

(Rédigé par Corentin Chappron, édité par Kate Entringer)

2024-07-09T06:50:47Z dg43tfdfdgfd